Do et Don't de la candidature par e-mail

Petit rappel des fondamentaux concernant le mail de candidature.

 

L’adresse d’expédition

DON’T

Évitez les adresses mail fantaisistes. Ou d’utiliser la messagerie au pseudo étrange que vous aviez créé du temps de l’adolescence. Le sérieux de votre candidature serait automatiquement mis en doute ! Pire, votre e-mail pourrait être pris pour un spam.
Utilisez votre messagerie professionnelle, si vous êtes encore en poste.

DO

Utilisez une adresse mail au format classique : prénom-nom / nom-prénom.
Ou créez une adresse mail spéciale candidatures.

 

L’adresse de destination

DON’T 

Ne mettez pas l’adresse du destinataire dans la case copie cachée. Cela sous-entendrait que cet e-mail a pu être envoyé à d’autres recruteurs.

DO

Remplissez le champ destinataire en tout dernier. Cliquer accidentellement sur le bouton “envoyé” alors que le mail n’est pas terminé ou non relu est si vite arrivé...

Ajoutez votre  adresse mail en copie cachée (CCI). Cela vous permettra de vous assurer que celui-ci a bien été envoyé.

 

L’objet

DON’T

Ne cherchez pas à vous démarquer en tentant un objet à l’intitulé décalé, formulé dans l’espoir de faire rire ou de retenir l’attention du recruteur. Evitez également l’objet pas assez précis du type “candidature”.

DO

Envisagez l’objet de votre mail comme le titre de votre candidature. Il doit donc contenir suffisamment d’information pour retenir l’attention de votre destinataire et que celui-ci comprenne immédiatement de quoi il s’agit. 
Cela lui permettra également de pouvoir facilement retrouver votre message par simple recherche s’il souhaite y revenir. Le mieux est de mettre candidature + intitulé du poste + votre nom et prénom.

 

La formule de politesse

DON’T

Ne zappez pas cette étape. Quel que soit le type de société, vous ne pouvez pas vous dispenser d’une sortie élégante.

DO  

Terminez sur un “call for action” : Cette dernière phrase doit être une ouverture : une invitation à rencontrer votre interlocuteur. N’hésitez pas à solliciter une rencontre avec une formulation du type “je serais ravi(e) de pouvoir échanger avec vous”. 
Et n'oubliez pas les formules de politesse d’usage : “je vous remercie par avance”, “cordialement”.

 

La signature

DO

Remettez vos coordonnées dans la signature même si celles-ci figurent déjà sur votre CV. Vos prénom, nom et téléphone sont essentiels. Vous pouvez lier votre profil LinkedIn (et votre site web ou compte twitter si utiles à votre candidature).

Les pièces-jointes

DON’T

Ne vous trompez pas de pièce-jointe. Faites en sorte de ne pas envoyer un CV ou une lettre de motivation adressée à une autre entreprise. Cette erreur d’inattention, (ou juste de la flemme…) peut marquer un manque de rigueur, de concentration. Certains recruteurs ne s’en offusqueront pas, pour d’autres ça pourrait être rédhibitoire. Au-delà de l’erreur, qui peut être pardonnable dans d’autres circonstances, elle illustrera ici un manque de professionnalisme, qui fera douter le recruteur de votre capacité et votre rigueur à occuper le poste en question.

DO

Mentionnez le détail des pièce-jointes attachées au mail en fin de message. Par exemple, “Vous trouverez en pièce-jointe mon CV et ma lettre de motivation”.

Utilisez le format PDF pour être sûr que le fichier envoyé soit lisible pour le recruteur quel que soit le logiciel utilisé. Ainsi, la mise en page de vos documents n’est pas susceptible de bouger. 

Choisissez un titre de fichier explicite. Primordial pour que votre interlocuteur comprenne au premier coup d’œil ce qu’il contient. Une formulation sur le modèle “CV de prénom/nom + titre du poste” ou “CV  Nom-prénom” est recommandée.
Vos documents seront plus facilement identifiables une fois enregistrés sur l’ordinateur de votre interlocuteur.

 

Le petit truc en plus

La recommandation. Un atout si vous contactez cette personne sur les conseils de quelqu’un de votre entourage. Ainsi vous pouvez commencer votre mail avec “Je me permets de vous contacter sur les conseils de...”. Un moyen de donner plus de poids à votre candidature, sous réserve bien entendu que votre contact soit au courant. Où une pièce jointe d’une lettre de recommandation d’un employeur.

Le petit truc en moins

Les fautes d'orthographe. Utilisez non seulement le correcteur automatique, mais relisez également plusieurs fois votre message. Faites aussi bien attention aux fautes dans le nom et prénom du destinataire.

Vous pouvez également l’envoyer à une personne de votre entourage pour relecture. Enfin, n’hésitez pas à l’imprimer. Le papier est souvent un outil efficace pour identifier les dernières petites erreurs qui vous auraient échappées.


Sources : Service Communication Talysio

Voir tous nos articles

Partagez l'article